Histoire de la maison

Badino, c’est d’abord une histoire de femmes. En 1957, la Grand-Mère Andréa qui se faisait appeler Danielle Guyot, épouse de Vincent Badino, ouvre un négoce de bois, charbon et produits agricoles qui signe le début de la saga Badino. En 1960, elle s’installe dans la rue des Frères Roqueplan, à l’époque sortie du village et fait prospérer son affaire au fil des ans au sein même de la demeure familiale.

C’est seulement en 1984 que l’épouse de son fils Régis, Christiane Bon (épouse Badino), propose de diversifier l’activité avec l’apport du transport de voyageurs et de marchandise. À cette époque,  le transport d’agrégats et la distribution du gaz contribuent largement au développement de l’activité, notamment avec en 1989, la délivrance de la première autorisation de Taxi stationnée à Mallemort.

La « petite » entreprise familiale ayant pris de l’essor…. la troisième femme de la Saga, Nadège, fille de Christiane et Régis Badino, intègre l’affaire et à son tour y apporte sa contribution. En 2006, avec la deuxième autorisation de Taxi, l’entrepôt et le parking devenus trop exigus nécessitent un déménagement pour permettre de prendre une nouvelle dimension et offrir plus de praticité à la fois pour le travail de chargement, les chauffeurs et bien-sûr les clients. C’est donc dans la quartier Douneau que l’entreprise ouvre son nouveau site de stockage et de chargement.

En 2009, Nadège Badino devenue épouse Ross est plus que jamais impliquée dans l’entreprise et petit en prend totalement la direction. Aujourd’hui, elle compte aussi le transport de voyageurs à bord d’un multi-van VW et s’est entouré de personnel qualifié pour maintenir l’image de sérieux des Ets Badino.

This entry was tagged . Bookmark the permalink.